Fixer son IP

Basic, , 2019

Les adresses IP et les interfaces graphiques

Alors en poste dans une station de sport d’hiver, le webmaster de l’office du Tourisme m’appel:

Allo Ludo, j'ai un soucis avec le serveur de streaming, je n'arrive pas à fixer son IP.

Salut Romu, je viens jeter un oeil.

Préambule

Suivant le système (Débian, Ubuntu ou Centos ) ainsi que leur version les manipulations peuvent varier un peu.

Dans ce cas précis je ne me souviens plus de la version de Ubuntu.

Effectivement arrivé sur place, je constate que malgré les modifications apportées à Network-manager l’IP ne restait pas fixe.

Considérant qu’une interface graphique est superflue sur un serveur , je ne comprends pas pourquoi certains prestataires installent une interface.

Préparation de la manipulation

Avant toute chose, il faut arrêter toutes vos applications. En effet, nous allons toucher à la couche réseau du noyau Linux et il y a de forte chance que vous perdiez la connectivité.

Il est bien sûr totalement impossible de faire cette manip’ à distance (via SSH ou remote desktop).

Pour pouvoir revenir en arrière, nous allons sauvegarder la configuration de Network Manager:

sudo cp /etc/NetworkManager/NetworkManager.conf /etc/NetworkManager/NetworkManager.conf.bak

Vérifier la carte utilisé

Pour vérifier si Network Manager manage une interface , nous pourvons utiliser nmcli .

nmcli dev status

Cette commande va nous montrer les cartes existantes, leurs types et leur état.

Si STATE apparait comme unmanaged , cela signifie que Network-Manager ne controle pas la carte en regard.

Si STATE indique une autre valeur (e.g., connected), cela signifie alors que la carte est managé par Network-Manager.

$ nmcli dev status

DEVICE     TYPE              STATE
eth1      802-3-ethernet   connected
eth0      802-3-ethernet   connected

Cependant le nom du réseau n’apparait pas..

Ici la même commande sur mon portable:

PÉRIPHÉRIQUE  TYPE      ÉTAT          CONNEXION
wlan0         wifi      connecté      nom-du-réseau

Désactivation de Network Manager

Je travaille d’ordinaire sous Débian , et j’ai plus l’habitude d’utiliser le fichier d’interface, et de ne pas utiliser d’interface graphique.

Je vais donc me passer de Network-Manager et utiliser Networking.

On commence par éditer le fichier /etc/NetworkManager/NetworkManager.conf:

sudo vi /etc/NetworkManager/NetworkManager.conf

Puis passer la clé de configuration managed à true:

[ifupdown]
managed=true

On passe ensuite à la configuration manuelle des interfaces réseau de notre machine en éditant le fichier /etc/network/interfaces . Le contenu du fichier dépend bien sûr de votre besoin.

Par exemple :

# carte réseau principale
allow-hotplug eth0
iface eth0 inet static
        address 10.b.c.d
        netmask 255.255.255.0
        gateway 10.b.c.254
        dns-nameserver 212.30.96.123
        network 10.b.c.0
        broadcast 10.b.c.255

Bien sûr donnez une IP valable .

En voyant le DNS on comprend que le serveur n’est pas dans le domaine, en fait l’ “ingénieure” en poste ne voulait pas que le CTM s’occupe du parc de l’OT, et ils ne voulaient pas … s’occuper de grand choses.

Il ne reste ensuite plus qu’à relancer le démon networking pour appliquer les changements :

sudo service networking restart

Revenir en arrière ?

En cas de problème, pour revenir à votre configuration initiale ou les interfaces sont gérées par Network Manager, il suffit de saisir les commandes suivantes:

sudo cp /etc/NetworkManager/NetworkManager.conf.bak /etc/NetworkManager/NetworkManager.conf
sudo service networking restart

Autres méthodes

Pour stopper et désactiver le service Network-Manager.

Sous Debian 8 ou plus :

$ sudo systemctl stop NetworkManager.service
$ sudo systemctl disable NetworkManager.service

Sous Debian 7 ou avant:

$ sudo /etc/init.d/network-manager stop
$ sudo update-rc.d network-manager remove

Sous Ubuntu ou Linux Mint:

$ sudo stop network-manager
$ echo "manual" | sudo tee /etc/init/network-manager.override

Sous Fedora or CentOS/RHEL 7 ou plus:

$ sudo systemctl stop NetworkManager.service
$ sudo systemctl disable NetworkManager.service

Sous CentOS/RHEL 6 ou antérieur:

$ sudo service NetworkManager stop
$ sudo chkconfig NetworkManager off

Aprés avoir désactiver Network-Manager sur Fedora ou CentOS, utiliser le fichier /etc/sysconfig/network-scripts/ifcfg-ethX pour configurer votre interface réseau.